Chronique n°3 : Le Joyau de Amy Ewing

Capture d_écran 2017-04-01 à 11.25.11

Bonjour à tous , je reviens cette fois ci avec une chronique : le Joyau de Amy Ewing. En parcourant le rayon littérature jeunesse / Young adult , votre regard a certainement du s’arréter devant la couverture d’un des tomes de la trilogie de cet auteure. Pourquoi?

→ Parce que la couverture peut faire penser à ceux de La Sélection de Kiera Cass.
→ Parce que les couvertures sont sublimes et attire le regard. Bah quoi ? On ne vous a jamais dis qu’un des aspects d’une couverture est la séduction?
→ Parce que la sortie du tome 3 est assez récente ( 24 novembre) du coup le dernier roman  est parfois mis en avant dans certains points de vente.

Mais sans plus tarder ,  voici les informations de base : 

17741199_10211066062119543_2089618518_n

Capture d_écran 2017-04-01 à 11.41.53

¶ Collection : Robert Laffont  #CollectionR
¶ Année de sortie :  18 septembre 2014.
¶ Genre: Dystopie, Romance,Drame.
¶ Prix en magasin : 17,90.
¶ Points de ventes: Fnac, LeFuretdunord, Amazon.
¶ Existe t-il en Ebook? Oui , facilement trouvable.
¶ Nombre de tomes: 3 , trilogie terminée.

Capture d_écran 2017-04-01 à 11.36.36

Vous êtes plus précieuse que vous ne le pensez.

Le Joyau, haut lieu et cœur de la cité solitaire, représente la richesse, la beauté, la royauté.Mais pour une jeune fille pauvre comme Violet Lasting, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n’importe laquelle : Violet a été formée pour devenir Mère-Porteuse. Car dans le Joyau, le vrai luxe est la descendance…
                                                                 ๑
Achetée lors de la Vente aux Enchères par la Duchesse du Lac, Violet-le lot 197, son nom officiel- va rapidement découvrir la réalité brutale qui se cache derrière l’étincelante façade du Joyau. S’exercer à la cruauté, à la trahison et aux coups bas est la distraction favorite de la noblesse. Violet doit accepter son sort et tâcher de rester en vie.
C’est pourtant dans ce sinistre quotidien qu’elle tombe amoureuse d’un séduisant garçon, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Cette relation interdite vaudra aux jeunes amants d’affronter les plus grands des dangers…

Capture d_écran 2017-04-01 à 11.46.16

17742464_10211066061599530_1155528430_n

Un gros coup de coeur pour ce premier tome. Nous suivons les aventures de Violet qui voit sa vie complètement bouleversé le jour ou on la prive de sa famille pour devenir ce que l’on appel une mère porteuse. En effet, dans les coins les plus pauvres du royaume , existe ces jeunes femmes qui développent des pouvoirs, des Augures, qui leur donne la capacité d’accélérer le processus de quelconque objet ayant de la vie ou non. Ce fait comble de bonheur les membres du Joyau , la royauté qui eux sont victime d’un fait inexplicable conduisant les femmes à donner naissance à des bébés déformés. Afin d’éviter ce malheur, ces femmes sont devenus stériles et achètent durant les ventes aux enchères les mères porteuses.  J’ai été spectatrice du monde vicieux qu’est le Joyau. C’est un lieu à la fois attirant et terrifiant ou résident des individus avide de pouvoir. Très vite, je me suis attaché à Violet. Je l’ai trouvé particulièrement humaine car il faut savoir que les femmes de sa fonction sont considérés comme des objets de la société. Elle est forte, courageuse, altruiste avec un certain tempérament.  Je pense que ceux qui n’ont pas su adhérer le comportement de America Singer ( La Selection) auront un faible pour ce personnage.  Hormis cela , j’ai adoré  le « plan » de l’auteur. En effet , un des gros points positif de cette lecture est le retard de la romance. Je m’explique , Amy Ewing nous plonge immédiatement dans le contexte, le système injuste afin que son lecteur puisse imaginer et voir toutes les facettes de la société.  La romance vient bien plus tard et j’ai adoré puisque cela oblige le lecteur à visiter les coulisses, être baigné dans le dénouement avant de s’intéresser à l’histoire d’amour. Ce qui nous donne donc l’opportunité de découvrir tout d’abord l’univers et éviter d’être  principalement focus sur la relation glamouresque  des personnages.  Pour conclure je dirais que ça a été un réel plaisir d’avoir été aux premières loges pour voir le vrai visage des personnages, d’avoir accompagné Violet dans ses tourments et je file de ce pas lire le tome 2.

Capture d_écran 2017-04-01 à 12.17.07

Publicités

3 réflexions sur “Chronique n°3 : Le Joyau de Amy Ewing

  1. Alors là franchement, la présentation de ta chronique est vraiment trop stylée !
    Et puis la chronique en elle-même m’a encore plus mis l’eau à la bouche que le résumé ne l’avait déjà fait !
    Heureusement que j’ai ce joyaux – jeu de mot facile, je sais – dans ma pal ! 😀

    J'aime

  2. Pingback: Serial R-eaders and R-eaders : c’est dans l’R avec la Collection R | BettieRose books

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s